AUM grand ensemble

Contemporain
Julien Pontvianne : saxophone, clarinette, composition
Antonin-Tri Hoang : clarinettes, saxophone
Jean-Brice Godet : clarinettes
Anne-Marie Jean : voix
Amélie Grould : vibraphone
Romain Lay : vibraphone
Richard Comte : guitare
Paul Lay : clavier
Tony Paeleman : clavier
Youen Cadiou : contrebasse
Simon Tailleu : basse électrique
Julien Loutelier : percussion
Alexandre Herer : électronique
Dylan Corlay : direction
Pierre Favrez : ingénieur son

« AUM est né de la volonté de Julien Pontvianne de réunir, dans une formation hybride plus proche d’un grand orchestre de chambre que d’un big band de jazz en s’intéressant à une sorte de source commune aux différentes traditions musacales, celle d’une certaine sensibilité corporelle, organique à la matière sonore. Inspiré à la fois par différentes musiques contemporaines (Morton Feldman, György Ligeti, Gérard Grisey…), par le rock (de Sonic Youth…), par le gamelan balinais, la musique classique indienne, les chants liturgiques des moines tibétains… AUM propose une musique où l’écriture et l’improvisation sont constamment au service l’une de l’autre, toutes deux guidées par la recherche d’un son vivant, mouvant, tour à tour méditatif, pur, sale, saturé, impulsif – une musique de masses, de fusions de timbres, de textures, de processus plus que d’évènements, proche des univers de Rothko puis de Pollock…

Après avoir créé et joué (au 104, au DOC, au studio de l’Ermitage, à la Ferme Electrique, au théâtre de Vanves…) un répertoire écrit autour des Jail Poems du poète américain de la beat generation Bob Kaufman, AUM propose un nouveau répertoire, Silere, écrit autour d’un poème d’H.D. Thoreau et créé à la Ferme du Buisson du 14 au 19 février 2013. Sorte de gamelan ultra-moderne – au sens large d’ensemble d’instruments résonants auquel l’entendait Messiaen – AUM met ici en relation plusieurs préoccupations inhérentes à la musique de Julien Pontvianne : les formes longues, le rôle de la voix, les accords non tempérés, l’évolution de matières continues, le phénomène acoustique des battements… »